Bitefight

Bitefight

Vampires contre loup-garous

BiteFight vous permet d'incarner au choix un vampire ou un loup-garou dans un jeu de rôle en ligne gratuit qui se joue dans votre navigateur internet. Lire la description complète

Les plus

  • Ne requiert pas d'installation
  • Accès gratuit
  • Univers intéressant

Les moins

  • Très statique
  • Payant pour un gameplay plus rapide

Moyen
5

BiteFight vous permet d'incarner au choix un vampire ou un loup-garou dans un jeu de rôle en ligne gratuit qui se joue dans votre navigateur internet.

Commencez par choisir votre allégeance monstrueuse puis partez à la recherche de victimes, humaines ou maléfiques pour vous faire un peu les dents. Comme dans tout jeu de rôle, plus vous êtes victorieux dans vos combats, plus vous devenez fort et riche. Vous pouvez alors vous offrir un équipement (armes, armures, potions, etc.) qui vous permet de mener des quêtes toujours plus difficiles et fructueuses.

Assez statique, le jeu est pourtant agréable à jouer. Votre rôle consiste principalement à faire évoluer les caractéristiques et l'équipement de votre personnage. Vous disposez de très peu d'influence sur les combats: une fois votre adversaire désigné, vous recevez un mail relatant le combat dans un style télégraphique avec les gains ou pertes qui en découlent.

"Free to play", BiteFight devient beaucoup plus facile et intéressant à partir du moment où vous faites l'acquisition d'un compte Premium ou de "Pierres Démoniaques", une des monnaies du jeu avec laquelle vous irez beaucoup plus loin. En mettant la main à la poche vous pouvez aussi réduire considérablement les temps d'attente entre les quêtes ou les combats et ainsi avancer beaucoup plus vite.

Un jeu sympathique pour les fans de créatures de la nuit, BiteFight vaut le coup d'être essayé.

Avis utilisateurs sur Bitefight

  • Deadin

    par Deadin

    "meilleur jeu du net"

    ca c'est du vrai jeu! je suis dessus preque toute la journée(et la nuit) alors qu'avant je n'allais quasiment jamais ... Plus.

    posté le 16 août 2009